Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

pavillon du journal infime

Philippe Jaccottet, poète

Publié le par lignesdesuite.over-blog.com

(Tombeau du poète)

Détrompez-vous :

ce n'est pas moi qui ai tracé toutes ces lignes

mais, tel jour, une aigrette ou une pluie,

tel autre, un tremble,

pour peu qu'une ombre aimée les éclairât.

Le pire, ici, c'est qu'il n'y a personne,

près ou loin.

         Philippe Jaccottet

         (Cahier de verdure -  Fragments soulevés par le vent - Poésie/Gallimard 1990)

 

Phillipe Jaccottet vient de nous quitter.

Je me trouve bien avec lui dans cette voie de "l'ombre aimée" et dans ces "fragments soulevés par le vent". Charles Trenet a raison quand il dit que "lorsque les poètes ont disparu, leurs chansons  courent encore dans les rues". Philippe Jaccottet nous accompagne toujours, jusque dans la poussière de nos pas. Belles promenades à tous !

"Vivre, c'est vivre poétiquement" :  Edgar Morin.

Ce silence

Publié le par lignesdesuite.over-blog.com

Et puis ce silence.

Une nudité parfaite,

une offre sans fard,

un accueil sans réserve,

une invitation à l'abandon,

l'offre d'un partage.

A fleur d'instant,

à fleur de soi.

Rêverie

Publié le par lignesdesuite.over-blog.com

L'arbre citronnier,

la dentelle et le coton,

le savon et ses bulles nacrées.

Tendresse et transparence

Noir et blanc

Publié le par lignesdesuite.over-blog.com

L'ombre s'écoule sur le visage du vent. La nuit lui parle gentiment. Il serait facile d'entendre le cri répandu au sol d'un ciel noir et blanc.

 

Hésitation d'un songe

Publié le par lignesdesuite.over-blog.com

Un abîme étrange et familier

s'offre aux prémices de la nuit.

Songe hésitant.

Soir d'été

Publié le par lignesdesuite.over-blog.com

Comme si le soir descendait en bribes retenues. Chaque ciel dirait un son à l'initial de la nuit et le poserait comme une couleur à inventer pour tisser quelque galaxie éphémère.

Saveurs

Publié le par lignesdesuite.over-blog.com

Fleuves et vents, poussières,

langueurs,

l'ombre des heures

et le retour des saveurs sourdines.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>