Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jours

Publié le par lignesdesuite.over-blog.com

Jours bleus, jours verts, jours de sable, jours de terre. Pas à pas. Seulement.

 

Secret

Publié le par lignesdesuite.over-blog.com

Connaissez-vous

les élans les plus secrets

d'une goutte de rosée ?

Ce souvenir

Publié le par lignesdesuite.over-blog.com

Légère hésitation.

Une question inattendue

franchit les gradins de la mémoire

et pénètre le silence.

Les yeux s'emplissent de larmes

qui caressent encore

ce souvenir.

Emouvantes

Publié le par lignesdesuite.over-blog.com

Plus émouvantes encore

à la lumière des lanternes

les prières des nuits froides

                                      Yosa Buson

La voix

Publié le par lignesdesuite.over-blog.com

Seule dans la lande à nu

elle surgit rauque

la voix des morts

                              Kawahara  Biwao

A tâtons

Publié le par lignesdesuite.over-blog.com

Le ciel s'éteint doucement,

à tâtons, il ouvre les songes

et libère les tourments,

les poussant au loin en de confus horizons.

Premier matin

Publié le par lignesdesuite.over-blog.com

 Matin du premier jour

  dans le poêle

quelques braises de l'an passé

                                        Hino Sôjô

Paroles amies

Publié le par lignesdesuite.over-blog.com

"Les mots qu'on n' a pas prononcés sont les fleurs du silence." Proverbe japonais

Paroles amies

Publié le par lignesdesuite.over-blog.com

" Si tu crois tout ce que tu lis , tu ferais mieux de ne pas lire." Proverbe japonais.

Le chat Grimm

Publié le par lignesdesuite.over-blog.com

Silencieuse, elle s'approcha de la fenêtre et l'ouvrit. Le jardin était plongé dans un silence profond, la lumière du jour s’était éteinte doucement. Elle embrassa la pièce du regard cherchant le recueil de contes qui était son livre de chevet  depuis des mois puis elle s'approcha de la table encombrée. Se trouvaient là plusieurs  piles de livres, une fine montre bracelet, une brosse à cheveux, des bagues, un coffret en ébène, une pièce de linge, une paire de ciseaux en argent.  Elle hésita et saisit un petit vase en porcelaine de Chine posé à côté des livres. Elle l'observa minutieusement restant immobile un bon moment puis elle tira le rideau de velours cramoisi qui masquait la porte de la chambre et sortit dans la nuit.

 Serrant contre elle le vase précieux, elle gagna en courant une petite serre dont la porte était entrouverte. Sur les parois de verre une averse jouait une mélodie rassurante, elle déposa le vase sur un guéridon en fer forgé. Le vent soufflait en rafales irrégulières, un concert de branches et de feuilles agitées emplissait la nuit. Elle marcha le long des étagères sur lesquelles étaient disposées une quantité impressionnante de plantes toutes différentes. Certaines étaient en fleurs, d'autres offraient un feuillage abondant, des parfums s'entremêlaient. La lune éclairait sa silhouette incertaine, on aurait dit qu'elle faisait une promenade intérieure ou un parcours compliqué commandé par une règle secrète. Elle avisa soudain un groupe d'objets qu'elle avait semblé chercher : une ombrelle délabrée, une coupe de fruits bien garnie et un violoncelle poussiéreux dont une corde était cassée. Perdue dans ses pensées elle n'entendit pas le chat noir qui se faufilait vers elle.

 

 

 

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>